Rechercher dans ce blog

dimanche 30 novembre 2014

Quant Investing: Test du screener.

Il y a quelques semaines, Quant Investing me proposait de teste leur screener.

Il s’agit d’un screener d’analyse fondamentale permettant de mettre en œuvre des stratégies de type valeur, qualité, croissance, momentum ...

Le screener donne accès aux valeurs des bourses européennes, d’Amérique du Nord et des principales bourses asiatiques.

QI a implémenté des stratégie bien connue prête à l’emploi tel que la Valeur Composite 1 et 2 de James O'Shaughnessy, la Formule Magique de Greenblatt, l’ ERP5, le F-Score de Piotroski, le C-Score de Montier, le Z-Score d’ Altman, le M-Score de Beneish.

Le screener s’emploie avec un système de glissières, il en a 4 vous permettant de filtrer par décile sur base de nombreux ratios.

Ensuite vous choisissez les colonnes que vous voulez faire apparaître dans le rapport final, sur chaque colonne vous pouvez appliquer un filtre (>,>=,<>,<….) et vous pouvez trier sur base d’une colonne.

Vous avez également la possibilité très pratique, d’exporter le résultat de la sélection dans Excel.

Vous ne trouvez pas tous les ratios dont vous rêvez, mais l’application est en évolution et le nombre de ratios ira croissant. Ce que vous ne pouvez pas faire c’est créer vos propres ratios et formules, mais après avoir exporté les données dans Excel vous pouvez retraiter les données comme il vous plait.

La prise en main est assez intuitive après avoir compris l’utilisation de la sélection par déciles.


Le Test


Pour tester le screener j’ai choisi la stratégie avec le rendement le plus élevé (22,33%) du livre que j’ai traité dans un article précédent, What Works On Wall Street: The Classic Guide to the Best-Performing Investment Strategies of All Time. de James O'Shaughnessy

Micro capitalisation, cours sur valeur comptable 3 premiers déciles, Momentum à 6 mois et à 3 mois positif, trié sur le momentum à 12 mois, prendre les 25 premières valeurs.

  • Dans «Countries» je choisis les pays : France, Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Italie Espagne et Portugal
  • Dans «primary factor» je choisit «Book to market» et je règle les glissières sur les 3 premiers déciles.
  • Dans « Market Value » j’entre la capitalisation minimum 50 millions et à la colonne «Market Value» j’ajoute un filtre, maximum 300 millions.
  • Dans les colonnes « price index 3 m » et « 6 m » j’ajoute le filtre supérieur à zéro.
  • J’ajoute un tri descendant à la colonne « price index 12 m».

Après avoir tout paramétré, je clique sur le Bouton « Filter » et j’obtiens 103 valeurs.




Pour préparer le tableau final, j’exporte le résultat dans Excel, je copie les 25 premières valeurs pour en faire un fichier HTML prêt à la publication.

Ticker Market Value Price to Book Price Index 12 m Price Index 3 m Price Index 6 m Name Country
ENXTPA:EXPL 73544.00 0.82 191% 116% 128% EPC Groupe France
ENXTLS:RAM 60001.00 1.01 191% 95% 109% F Ramada Investimentos SGPS SA Portugal
BIT:FNM 256158.00 0.77 191% 99% 106% FNM SpA Italy
ENXTPA:ATI 102694.00 1.26 186% 104% 95% Actia Group France
ENXTLS:CDU 135000.00 0.72 160% 79% 106% Conduril - Engenharia, S.A. Portugal
ENXTPA:LACR 82054.00 0.84 156% 100% 105% Lacroix SA France
ENXTPA:DLTA 79860.00 1.20 156% 109% 94% Delta Plus Group France
BIT:ELN 117631.00 0.92 150% 104% 104% EL.EN. Società per Azioni Italy
LSE:PPH 227255.00 0.74 147% 97% 115% PPHE Hotel Group Limited The Netherlands
ENXTPA:MRB 147873.00 0.59 147% 100% 99% Mr. Bricolage SA France
ENXTPA:STAL 79821.00 1.18 146% 107% 115% Installux SA France
ENXTPA:OPN 78023.00 0.82 143% 101% 84% Groupe Open France
ENXTPA:ALNEX 65550.00 1.22 139% 127% 138% NEXEYA France
ENXTPA:MALT 125980.00 0.95 137% 99% 109% Malteries Franco-Belges Société Anonyme France
ENXTPA:CAFO 79936.00 0.68 136% 92% 106% Centrale d'Achat Française pour l'Outre-Mer Société Anonyme France
BIT:DLC 255034.00 0.89 135% 118% 110% DeLclima S.p.A. Italy
ENXTPA:UDIS 82448.00 0.99 135% 102% 98% U10 SA France
ENXTPA:HIM 107937.00 0.81 131% 87% 121% Hi-Media S.A. France
XTRA:FJH 52797.00 0.99 130% 111% 103% COR&FJA AG Germany
ENXTPA:DVT 117665.00 1.09 127% 93% 91% Devoteam SA France
ENXTPA:SQI 62635.00 0.94 123% 99% 85% SQLi France
ENXTBR:IMMO 176792.00 0.86 123% 100% 107% Compagnie Immobilière de Belgique S.A. Belgium
ENXTBR:REC 173908.00 1.00 123% 83% 83% Recticel NV/SA Belgium
DB:UZU 137583.00 1.24 122% 105% 107% Uzin Utz AG Germany
ENXTPA:MLCMB 65460.00 0.85 121% 109% 112% Compagnie Du Mont-Blanc France

dimanche 23 novembre 2014

Ce qui marche en bourse: La sélection.

Dans l'article précédent je vous présentais le livre "What Works On Wall Street: The Classic Guide to the Best-Performing Investment Strategies of All Time" de James O'Shaughnessy.

"Ce qui marche en bourse: Le Guide Classique des stratégies de placement les plus performantes de tous les temps."

OS a examiné les différentes stratégies d'investissement dans la valeur basées sur un ratio unique et constate que selon les années un ratio donne de meilleurs résultats qu'un autre et nous ne pourrons jamais prévoir ce qui fonctionnera le mieux l'année prochaine.

OS propose d'utiliser un modèle multifactoriel constitué des meilleurs ratios qui a également l'avantage de lissé la volatilité et de donner sur le long terme une meilleure performance.

Le premier ratio composite appelé VC1 (Value Composite) est constitué des ratios suivants:
  • P/E
  • P/B
  • P/S
  • P/FCF
  • EV/EBITDA

Le VC2, c'est le VC1 auquel est ajouté le rendement des actionnaires (Shareholder yield) càd l'addition du dividende et des rachats d'action (Buyback).

Le VC3 c'est le VC1 plus le rachat d'action (Buyback); positif si le nombre d'actions diminue et négatif s'il augmente.


Procédure.

  • Chaque ratio est classé 
  • Les classements sont additionnés 
  • Un nouveau classement est fait sur base des additions

Pour aboutir au tableau final, les mieux classés sont reclassés sur base du momentum à 6 mois.
On obtient ainsi une liste de valeurs bon marché avec un bon momentum.

C'est le VC3 qui est repris pour cette sélection.

Ticker Mkt Cap RS 6m RS 3m P/B P/E P/S P/FCF EV/ EBITDA Shares % Chg Name
IEP 41.4 81.3 29.4 0.31 4.88 0.32 2.28 3.12 0 Iep Invest SA
TVLY 17.2 41 19.3 0.84 8.24 0.27 4.21 3.68 0 Tivoly SA
SAMS 349.2 13.9 11.8 1.06 12.3 0.3 13.5 7.05 -0.17 Samse SA
HOLCO 31.4 11.6 5.92 1.17 9.64 0.49 8.19 4.82 0 Holland Colours NV
ALGEV 112.8 10.9 6.13 0.6 1.67 0.56 4.79 0.011 -0.13 Gevelot SA
EXO 10,353 10.8 16.8 1.4 7.55 0.089 15.9 4.86 -1.75 Exor SpA
BOKA 5,516 10.5 3.92 2.01 11.4 1.57 12.4 6.24 12.1 Koninklijke Boskalis Westminst…
JEN 125 9.58 2.59 1.85 11.4 0.58 5.78 7.42 -0.043 Jensen SA
DELB 5,990 9.49 12 1.11 16.6 0.29 14.2 6.58 0.44 Delhaize SA
STAL 77.5 8.06 2.28 1.15 8.87 0.71 6.86 3.18 0 Installux SA
DIB 43.9 6.58 15.5 1.73 22.6 0.33 3.65 7.49 0 Digital Bros SpA
LD 199.2 5.65 7.23 1.41 12.2 0.33 6.61 6.37 2.63 La Doria SpA
TERB 106.6 4.31 5.54 1.08 15.4 0.27 5.03 5.11 0 Ter Beke NV
ALBRI 208.3 4.17 -1.2 0.7 14.7 0.31 8.65 6.52 0 Bricorama SA
TIPI 56.7 2.54 -1.32 1.38 15.1 0.32 9.38 4.84 7.43 Tipiak SA
TTR1 58.1 2.21 2.56 1.3 13.1 0.54 13.7 6 0.51 Technotrans AG
MIC 24.4 1.24 -1.64 0.51 4.63 0.34 1.44 4.09 -6.63 Mid Industry Capital SpA
VSJ 67.8 1.07 3.63 2.24 10 1.28 10.5 6.23 4.78 Advanced Vision Technology AVT
LACR 81.1 0.99 -2.52 0.83 8.46 0.24 8.54 5.2 2.89 Lacroix SA
COR 385.3 0.97 6.26 1.32 11.1 0.71 11.2 6.39 -0.45 Corticeira Amorim SGPS SA
DAM 71.9 0.88 5.34 1.55 10.2 0.46 7.96 6.01 -1.93 Data Modul AG Produktion und V…
M3V 27.5 0.3 4.39 0.92 6.57 2.08 5.51 2.22 0 Mevis Medical Solutions AG
DLTA 76.2 -0.5 6.02 1.15 9.56 0.47 5.48 6.93 0.03 Delta Plus SA
ALUMS 22.9 -0.71 -2.39 1.05 8.62 0.2 1.3 5.75 -2.29 Umanis SA
MRB 148.3 -0.75 -1.32 0.6 11.5 0.27 16.8 6.34 -19.4 MR Bricolage SA
PRI 139.2 -1.21 13.5 1.2 12.5 0.41 7.04 7.09 -16.3 Prima Industrie SpA
QUA 21.3 -2.08 -1.32 1.16 22.7 0.41 11.3 8.73 72.7 Quantel SA
FNM 252.2 -2.3 0.86 0.78 10 0.82 17.9 5.9 0 FNM SpA
GDS 910.3 -2.31 -1.08 2.11 8.43 0.53 7.52 5.94 0.007 Generale de Sante SA
NERG 11.1 -2.44 -1.26 1.32 10.4 0.38 8 5.89 -0.81 Nergeco SA
WSU 168 -4.11 -1.69 1.93 12.7 0.57 7.92 5.57 -0.21 Washtec AG

jeudi 20 novembre 2014

Résumer de livre: What Works on Wall Street

 
What Works On Wall Street: The Classic Guide to the Best-Performing Investment Strategies of All Time.

Cet article participe à l’événement inter-blog “Le meilleur livre sur la bourse” organisé par Ben du blog BourseEnsemble.com.

Le livre de James O'Shaughnessy n’a, hélas, pas été traduit en Français, comme c’est souvent le cas pour beaucoup de livres sur l’investissement.

La traduction en Français du titre serait :
"Ce qui marche à Wall Street: Le Guide Classique des stratégies de placement les plus performantes de tous les temps."

Le bestseller de James O'Shaughnessy en est à sa 4e édition 2011, la première édition est sortie en 1997.
C’est un ouvrage de référence pour l’investisseur à long terme et l’investisseur quantitatif.

L’investisseur semble condamné à l’échec en favorisant les investissements qui ont eu une bonne performance dans un passé récent et en évitant ce qui a bien performé il y a plus de 3 à 5 ans.
Le but de ce livre est d’éviter à l’investisseur ce genre d’erreur.

C’est uniquement sur de longues périodes que se révèlent les bonnes stratégies de longs termes.
Les meilleures stratégies à long terme donneront les meilleurs résultats dans les 10 ou 20 prochaines années.

Le livre permet au lecteur d’accéder à des études à le long terme sur les stratégies les plus efficaces en bourse. 
Pour effectuer ces études, James O'Shaughnessy utilise des portefeuilles construit chaque mois et rebalancé au bout de 12 mois.

Toutes les stratégies ont des cycles de performance durant lesquelles elles sur- ou sous-performent leurs indices de référence respectifs. 
La clé de la performance exceptionnelle à long terme est de trouver une stratégies qui a la fréquence de réussite la plus élevée et de coller à cette stratégie, même quand d'autres stratégies avec d'autres critères sont plus performantes ".

Une règle à toute épreuve sur les marchés boursiers, c’est le retour à la moyenne ce qui est aussi valable pour les stratégies.

Notre irrationalité nous fait percevoir de la performance là où il n’y en a pas. Nous devons donc trouver une stratégie qui élimine toute subjectivité, des stratégies systématiques et prouvées empiriquement.

La sagesse est de réaliser à quel point nous sommes imprudents.

Dans son livre OS examine systématiquement différente stratégie, la capitalisation boursière, le cours sur vente, sur le bénéfice, sur la valeur comptable, sur les flux de trésorerie, le BAIIA sur la valeur d'entreprise, le rendement du dividende, le rachat d’action, le rendement pour l’actionnaire, la croissance du bénéfice par action la marge bénéficiaire, le rendement des capitaux propres, et la force relative des cours (momentum). Il examine également des ratios composites constitués de plusieurs facteurs.

L’utilisation de modèles multifactorielle améliore les performances.

Celui qui se concentre sur les valeurs populaires et les plus chères aura les moins bonnes performances, celui qui se concentre sur les valeurs les moins chères aura les meilleures performances.

Les stratégies qui ont fourni les meilleurs rendements à long terme, ce sont les stratégies composites, car ce sont les plus cohérentes.

Les meilleures stratégies offrent également les meilleures performances avec les petites capitalisations, cependant, même les meilleures stratégies peuvent régresser de 50 pour cent ou plus ...

L'un des meilleurs moyens d'utiliser la dynamique des cours est de la marier avec une contrainte valeur.
Six mois appréciation des cours est un filtre dynamique plus efficace que 12 mois.

L’ajout du critère d’appréciation du cours supérieur à la moyenne (momentum) sur 3 mois et 6 mois apporte un surcroît limité de rendement.

Unir le meilleur de la croissance du cours et de la valeur est l'un des thèmes récurrents des recherches d’OS. Cela permet de lisser une stratégie momentum avec le meilleur des stratégies valeur.

Chacune des dix stratégies les plus performantes comprend des critères momentum ; ils sont toujours liés à un autre facteur, généralement celui qui exige des actions peu valorisées en terme de cours par rapport aux ventes, aux bénéfices, à la valeur comptable, ou à une combinaison de facteurs ‘valeur’

Ce qui fonctionne à ‘Wall Street’ donne d’aussi bons résultats sur les autres bourses, mais également sur des secteurs particuliers, notons toutefois qu’il faut exclure le secteur financier et le secteur des
services aux collectivités (Utilities).

En résumé:

les investisseurs vont trouver dans ‘ce qui fonctionne à Wall Street’, une recherche systématique sur les performances historiques à long terme d'un grand nombre de portefeuilles d'actions américaines formées sur la base d’indicateurs simples et composites, convergeant en quelques stratégies ‘valeur momentum’.

Chaque participant présente son meilleur livre sur la bourse.


dimanche 16 novembre 2014

Finance Avenue 2014

La thématique principale cette année est incontestablement la faiblesse des taux d’intérêts.

Les taux d’intérêts sont bas et l’inflation est basse, c’est une situation qui devrait perdurer encore un certain temps.

L’inflation en Europe est de 0,5% en moyenne, le taux à 10 ans de 1,1%, en Allemagne le taux est de 0,8% en Espagne ou en Italie le taux est de 2,5%.

Les taux sur nos carnets d’épargne restent élevés alors qu’ils devraient correspondre au taux à 1 an soit 0,1%. En Allemagne, une banque, pour la première fois, offre même, un taux négatif à ces déposants. La baisse des taux sur les carnets d’épargne où dorment un nombre considérable de milliards devrait inciter leurs possesseurs à se tourner vers d’autres actifs.

L’immobilier? mais ce n’est pas une diversification, car la plupart des épargnants possèdent déjà leur propre habitation.

L’or, mais il ne rapporte rien ni intérêts ni dividende et en période de faible inflation l’or a tendance à s’affaiblir. Ces dernières années l’or malgré les tensions internationales, n’a plus joué son rôle d’antan, de valeur refuge.

Les obligations? Nous avons vu plus haut la faiblesse des taux des obligations d’état et acheter des obligations à 10 ans n’est-ce pas prendre un grand risque ? Nous savons que les taux finiront par augmenter. Une augmentation des taux de 1% signifie que les obligations existantes perdront 7 ou 8% de leur valeur.

Les obligations de pays émergent ? Mais comment évolueront les taux de change ?

Les obligations d’entreprises, les taux sont plus élevés, mais le plus souvent inférieurs au dividende de ses mêmes entreprises, une obligation Shell à 1,2% d’intérêt quand le dividende de Shell est de plus de 4%

TINA (There Is No Alternative) est plus que jamais d’actualité. Actuellement pour les investisseurs il n’y a guère d’autres choix que les actions.

Les actions depuis 5 ans sont en hausse, à Wall Street les actions cote à 15-16 fois leur bénéfice ce qui correspond à leur moyenne historique et ne sont pas excessivement cher.
Les bénéfices, les marges des entreprises s’accroissent, l’endettement diminue, les rachats d’actions battent leur plein, les bilans sont sains.

Aux États unis le PIB croit de plus de 3%, le chômage est en baisse, la réindustrialisation est le nouveau paradigme de l’énergie à bon marché (le gaz de schiste).

La consommation n’a pas encore atteint le niveau d’avant crise par contre les Américains épargnent d’avantage et si la consommation des classes aisées à déjà redémarré ce n’est pas encore le cas pour les classes moyennes.

Aux États-Unis nous privilégierons les entreprises tournées vers la consommation domestique ainsi que les financières qui restent toujours peu valorisées et qui profiteront de la pentification des taux d’intérêt. La FED augmentera ses taux d’intérêt que tardivement, fin 2015, mais le marché anticipera.

En Europe également, les bilans des entreprises ce sont assaini les entreprises disposent de cash et n’ont pas encore repris leur investissement nous privilégierons les entreprises qui bénéficient de la baisse de l’euro et qui exportent hors zone euro.

Le bilan des financières, qui reste sous-évaluée c’est rétabli, aidé en cela par les’ stress test’ et les nouvelles exigences réglementaires.

Quelles sont les actions conseillées par les analystes présents.


Marc Moles Le Bailly
  • ABInbev : leader mondial, cash-flow important, capacité d’emprunt, excellent savoir-faire en matière de croissance externe.
  • Solvay : diversifié et acteur mondial, rendement du dividende 2,9%
  • Exmar : souplesse et réactivité profitent du gaz de schiste et dividende de plus de 4%.
  • Linde spécialiste des gaz industriel, barrières importantes à l’entrée.
  • Vinci : concessions, le cours à baisser, diminution éventuelle des péages autoroutiers, dividende 3,5%.

Arnauld Delaunay
  • Belgacom arrivée de la 4G et dividende élevé
  • Befimmo sicafi avec un rendement important de 6%, immobilier de bureau, occupation en bonne partie par les pouvoirs publics et baux sécurisé à long terme.
  • Aegon : assurance avec une activité aux USA placement en actions pour élever le rendement.
  • Sandisk stockage numérique (mémoire flash) bénéficie du ‘cloud’ et du ‘big data’ pas de dette et le bénéfice est supérieur aux estimations des analystes.

Youri Huygen

  • TerBeke, petite capitalisation, faible volume, travaillez avec des limites.
  • Immobel : immobilier avec de beaux résultats.
  • Tubize : holding avec décote d’UCB qui a un beau pipeline
  • Rallye maison mère de Casino qui tire une grande partie de ses revenu de ses filiales au Brésil, Colombie et Thaïlande celle-ci pèsent ensemble 80 euro soit pratiquement le cours de Casino, de plus la filiale d' e-commerce Cnova sera introduite en bourse prochainement.
  • Cie des Alpes : domaine skiable et parcs d’attractions.
  • Ten Cate: Hollandaise, textile de haute technicité pour protéger l’homme et le matériel, kevlar, matériaux composite, profite du regain de tension mondial, connu également pour son gazon artificiel pour les terrains de sport.

Wim Lewi
  • Sodastream : préparer son propre soda à la maison à moindre prix. Pourrait être racheté par Coca-Cola
  • Tessenderlo restructuration menée de main de maître par Luc Tack (Picanol) profite du dollar.

Tom Simons
  • Nyrstar profite du dollar et de la hausse du prix du zinc
  • Sioen son cash est supérieur à son endettement

Johan Van Geeteruyen
  • Tubize c’est acquérir UCB avec une décote de 38% plus que la moyenne historique.
  • Heinken : brasseur Néerlandais demande croissante de marques premium dans les pays émergents.
  • CFE : un des leaders mondiaux du dragage, contrat pour le Canal de Suez et de Panama, agrandissement des ports, lutte contre la hausse du niveau des océans… 


La tonalité est à l’optimisme pour l’année prochaine, reprise de l’économie dans les différentes parties du monde. 
Nous ne sommes évidemment jamais à l’abri d’une catastrophe, d'un événement imprévisible à l’échelle mondiale (Cygne noir).

dimanche 9 novembre 2014

Sélection RRR en euro

La nouvelle sélection RRR a évolué depuis la dernière publiée en avril dernier.

Le nombre d’entreprise sélectionnée a décru ce qui reflète la croissance des cours boursiers, mais aussi, la croissance molle que nous connaissons avec un PIB et une inflation qui peine à se maintenir au-dessus de zéro.


Ce qui a changé.

  • Ajout de l’Espagne et du Portugal
  • Le ROE doit désormais être dans les 3 déciles supérieur du marché ce qui est un peu moins sévère, avant le ROE devait-être supérieur à 15%.


Seules 4 entreprises faisaient partie de la sélection précédente Nemetschek AG, Symrise AG, Luxottica SpA, Basler AG

Une entreprise a une capitalisation de plus de 20 milliards, 8 une capitalisation entre 1 et 20 milliards, 14 entreprises entre 1 milliard et 100 millions et 2 entreprises sous la barre des 100 millions, ce sont les mid et les small caps qui prédominent, les nano caps étant absente, car elles ne remplissent généralement pas les exigences de qualité sur 5 ans.

Peu d’entreprises du sud de l’Europe, aucune Espagnole, une Portugaise et 2 Italiennes; la crise a été plus sévère dans ces pays et les chiffres sur 5 ans ne sont souvent pas positifs, mais les fondamentaux de l’Espagne et du Portugal s’améliorent.
Pas non plus d’entreprises des Pays-Bas qui il faut le rappeler à connu une crise immobilière sévère.

Les critères de croissance sur 5 ans des ventes et du bénéfice ont réduit fortement le nombre d’entreprises sélectionnées.


Ticker Mkt Cap EV/ EBITDA ROE % 5y Avg ROE % Sales 5y CAGR % EPS 5y CAGR % EPS Gwth % Sales Gwth % P/E RS 6m EPS Gwth % Forecast 1y Name
LD 192 6.22 10.3 11.9 6.16 43.6 45.5 2.78 11.8 6.59 1.37 La Doria SpA
COR 399.4 6.56 8.4 11.2 2.99 35.5 8.91 1.66 11.5 4.76 22.7 Corticeira Amorim SGPS SA
SIOE 233.4 6.36 8.2 12.4 0.2 3.22 76.9 3.09 12.5 34.4 18.5 Sioen Industries NV
IVU 50 8.46 10.9 11.3 5.92 24.6 259.1 13 14.9 16.8 6.69 Ivu Traffic Technologies AG
INF 130.6 5.65 16.6 20.6 10 5.79 73.4 7.1 12.1 5.61 9.7 Infotel SA
KIN 857 12.8 25.4 36.9 2.55 21.4 156.1 1.83 10.4 14.4 19.7 Kinepolis NV
KRN 2,399 7.9 6.09 14.3 3.41 3 14.2 5.28 18.1 9.72 7.84 Krones AG
AGTA 489.3 11.1 11.8 13.4 2.77 5.73 14.9 7.41 21.2 8.82 10.1 Agta Record AG
IPN 3,358 14.5 11.7 15.1 4.31 0.63 19.4 0.35 22.2 25.1 15.9 Ipsen SA
MELE 1,474 13.5 36.7 41.2 8.21 21.4 45 21.8 18.4 21.2 44.5 Melexis NV
HYQ 73 7.57 8.67 12.4 13.6 3.4 25.4 7.92 16.7 15.3 39.5 Hypoport AG
SBS 534.8 15.9 18.6 18.9 15.5 20.7 61.7 13.4 28.1 38.3 19.7 STRATEC Biomedical AG
NEM 757 13 20.2 25.1 4 8.82 29.9 13 25.1 22.5 30.1 Nemetschek AG
BSL 128.7 8.67 8.26 22.3 2.87 25.4 43.3 14.4 17.7 11.6 28.4 Basler AG
ING 4,421 15.7 10.7 18.6 13.5 18.2 38.3 7.42 29.6 25.3 44.1 Compagnie Industrielle et Fina…
DLG 2,297 10.6 22.4 21 41 48.5 97.9 31.2 23.6 31.4 51 Dialog Semiconductor
SMTPC 178.3 7.22 21.7 22.1 2.08 3.7 4.68 4.41 15.6 4.72 10.1 Societe Marseillaise du Tunnel…
GFT 280.4 11.8 12 19.9 2.24 12 58.3 34.3 16.9 16.8 22.8 GFT Technologies AG
SY1 5,463 14.5 16.9 16.1 6.76 13.6 10.5 2.19 29.4 23 10.6 Symrise AG
FIE 4,311 15.6 23.2 22.7 5.09 4.52 13.9 6.23 29.3 3.64 11.7 Fielmann AG
MON 672.3 8.48 10.4 22.4 0.67 19.3 51 7.56 15.1 5.49 40.1 Montupet SA
LOTB 723.2 13.8 21.3 18.2 8.16 6.73 11.3 10.2 22.7 12 13.7 Lotus Bakeries NV
BAYN 92,494 12 11.3 18.2 4.06 9.87 7.15 2.39 22.7 10.7 30.9 Bayer AG
LUX 19,169 14.2 13 13.3 7.05 7.64 2.14 0.49 31.5 0.18 16.7 Luxottica SpA

dimanche 2 novembre 2014

Une Ferrari pour booster votre portefeuille.


Fiat Chrysler Automobile va placer en bourse 10% de Ferrari et distribuera 80% des actions Ferrari aux actionnaires de FCA.

Un turbo pour faire remonter de la valeur vers l'actionnaire.

Lire la suite ici ...  dans ma chronique "Eurotrade" sur le site Investir-a-la-bourse.com.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...