Rechercher dans ce blog

dimanche 15 novembre 2015

Finance avenue 2015

2015 aura été une année très volatile, l’année avait pourtant bien commencé, le point haut a été atteint à la mi-avril, ensuite une lente dégradation qui s’est accélérée fin août avec un mois de septembre exécrable ensuite un bon mois d’octobre, le début novembre a connu une nouvelle dégradation.
Par rapport au plus haut d’avril les bourses ont eu un recul de 20%, en moyenne les bourses connaissent durant l’année un recul de 12%.

Les événements qui ont influencé négativement la bourse se nomment Grèce, Chine, hésitation de la banque centrale américaine, faible croissance en Europe, trop peu de relais du politique aux initiatives de Mario Draghi.

Si la bourse Américaine devrait terminer en négatif en Europe la plupart des bourses européennes devraient terminer l’année en positif.

Nous attendons encore cette année en décembre l’augmentation de 0,25% des taux de la banque centrale américaine,  le taux de chômage est de 5%; si ce n’est en décembre, ce sera au début de l’année prochaine, ce qui devrait avoir un impact positif sur le secteur financier américain.

La banque centrale européenne devrait prendre de nouvelles initiatives début décembre, nouvelle baisse des taux, extensions et/ ou prolongement des mesures de « quantitative easing ».

La Chine inquiète également, mais sans doute de manière exagérée, il n’y aura pas d’atterrissage en catastrophe hors de contrôle.
La Chine connait  une transition, entre une économie basée sur la production industrielle vers une économie de service qui représente déjà 51% de son économie. L’état chinois fera également tout pour éviter un « printemps  chinois » et n’oublions pas qu’ils disposent de réserves financières importantes qui leur laissent encore une belle marge de manœuvre.
La Chine a également bien l’intention de faire du renminbi une monnaie de réserve internationale ce qui leur donnera une plus grande indépendance financière.

Biotechnologie, préférer les biotech qui ont plusieurs produits en développement, privilégié celles qui ont déjà des phases III et qui ont une belle trésorerie pour faire face à leur  ‘cash-burn’ sans devoir  faire appel au marché et évidement une diversification dans au moins 5 biotech différentes est recommandée.

2016 s’annonce comme la prolongation de 2015 en matière boursière avec la même volatilité et une croissance économique molle s’améliorant légèrement. Les bourses européennes restent  toujours moins valorisées que les bourses américaines.

Les différents analystes se montrent assez prudents pour l’année 2016 ce qui se reflète dans leur choix d’action.

Sandra Vandersmissen, BNP Paribas Fortis Private Banking
  • Vodafone PE 41, PB 0.93, DY 5.2%
  • ASMI PE 13.1, PB 1,16, DY 1.98%
  • Ablynx PB 11
  • Solvay PE 12.2, PB 1.2, DY 3.5%
  • Delhaize PE 16, PB 1.5, DY 2%
Youry Huygen, L'Investisseur
  • Bois Sauvage PE 30, PB 1.18, DY 2,3%
  • Immobel PE 9,6, PB 1, DY 5%
  • ABN Amro entre en bourse le 20/11, DY 4%
  • Vivendi PE 36, PB 1,3, DY 7,34%
  • Cie des Alpes PE 12.6, PB 0.6, DY 2,59%
Frank Vranken, Puilaetco Dewaay Private Bankers
  • IBA PE 33, PB 7.45, DY 0.61%
  • Kinepolis PE 26.4, PB 10,2, DY 1.95%
  • Melexis PE 17.8, PB 6.6, DY 3,29%
  • Air Liquide PE 21.2, PB 3.48, DY 2.38%
  • Vodafone PE 41, PB 0.93, DY 5.2%
Vincent Jurgens, JP Morgan
  • Sanofi PE 14.3, PB 1.86, DY 3.85%
  • AXA PE 10.1, PB 0.9, DY 4.63%
  • ING PE 11.3, PB 1.12, DY 6.23%
Tom Simonts, Bolero (KBC)
  • Rio Tinto PE 15, PB 1.45, DY 6,75%
  • MdxHealth PB 3.9
Les 20 actions de Leleux présenté par Arnaud Delaunay et Thomas Stul 
  • Société Générale P/B: 0,70x, P/E: 9,50x, 0 DY: 5,00%.
  • Deutsche Bank P/B: 0,50x, P/E: 8,00x
  • Aegon P/B: 0,50x, P/E: 7,90x, DY: 5,00%
  • NN Group P/B: 0,50x, P/E: 10,20x, DY: 4,40%
  • Royal Dutch Shell P/B: 0,90x ,P/E: 12,00x ,DY: 6,90%
  • ArcelorMittal P/B: 0,23x
  • Befimmo P/B: 1,08x , P/E: 16,10x , DY: 5,50%
  • Umicore P/B: 2,00x , P/E: 17,00x , DY: 3,20%
  • Alstom P/B: 1,70x , P/E: 24,00x , DY: 2,00%
  • Schneider Electric P/B: 1,60x , P/E: 14,50x , DY: 3,50%
  • Adidas P/B: 2,90x, P/E: 22,00x, DY: 2,00%
  • Delhaize P/B: 1,50x , P/E: 16,00x , DY: 2,50%
  • Atos P/B: 2,00x, P/E: 12,50x, DY: 1,30%
  • Sanofi P/B: 1,80x, P/E: 14,00x, DY: 3,70%
  • Tubize P/B: 1,10x, P/E: 14,00x, DY: 3,70%
  • Mobistar P/B: 2,70x, P/E: 22,00x
  • Proximus P/B: 3,40x, P/E: 18,00x, DY: 4,80%
  • Danone P/B: 2,70x, P/E: 20,00x, DY: 2,60%
  • Engie P/B: 0,80x, P/E: 12,20x, DY: 6,25%
  • RWE P/B: 0,85x, P/E: 10,50x, DY: 5,00%
Suivez mon portefeuille Européen sur Investir-a-la-bourse.com
la surpeformance actuelle par rapport à sont indice de Référence l'EURO STOXX Net Return est de 16%.

7 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  2. Bjr cher Patrick.Je suis Sébastien de France j ai ouvert un pea fin 2014 .J ai crée un portefeuille diversifié avec 8 lignes mes critères étaient per inférieur à 10 .pb inférieur à 1 .dividende sup a 3% .pas de dettes .le gain est de 19.4% avec dividendes contre 9%pour le cac40 tjrs avec dividendes....le bon sens ca marche !Cdlt sebastien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Félicitations pour vos performances Sébastien, des règles simple et de la discipline suffisent souvent à générer de la performance.

      Un léger endettement ne doit pas être vu comme négatif, voir ma réponse à votre autre message.

      Le critère du dividende ne doit-être pris que comme critère secondaire, il a bien moins d'impact sur la performance totale que le PB et le PE à moins évidement que vous êtes un amateur de dividendes.

      Avec un portefeuille de 8 lignes veillez à ne pas avoir plus de 2 actions d'un même secteur, 8 lignes c'est un peu juste, je préconise plutôt un minimum de 12 lignes.

      Patrick.

      Supprimer
  3. rebjr,sur stockopedia ? pour trouver des sociétés sans dettes ou presque quels sont les ratios à selectionner? merci sebastien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Sébastien,

      Le Gearing % est la mesure traditionnelle de l'endettement: dettes totales sur fond propre, en dessous de 30% vous sélectionnerez des entreprises faiblement endettées, un léger endettement est vu généralement comme positif.

      Un autre ratio utile le FCF / LT Debt mesure la capacité d'une entreprise à faire face au service de sa dette, un ratio inférieur à 1 correspond à une société peu endettée, au-dessus de 3-3.5 l'entreprise risque d'avoir des soucis pour faire face à sa dette.

      Supprimer
  4. Patrick , oui vous avez raison au sujet du dividende ,après tout le dividende est de l'argent décaissée de la société ,combien de fois ai je remarqué que la valeur baissait de la valeur du dividende le jour ou la veille du versement ! je pense que les boites à gros dividendes montent plus que les autres non pas à cause du dividende mais car une boite à haut dividende est en général avec un faible PER ou P/B;etc
    Bonnes fêtes et merci de m'avoir mis sur la voie de l'approche Value ! Sébastien

    RépondreSupprimer
  5. Patrick ,c'est quoi cette histoire de nouvelle taxe en Belgique sur les gains boursiers ,je croyais que les milliardaires étrangers chez vous ne payaient pas de plus value? le citoyen lambda sera il soumis seule à cette nouvelle taxe ou les gros étrangers ausi? "un deux poids ,deux mesures" si ce n'est pas le cas ?,chez nous en France si vous achetez des actions d'une société qui vaut plus de un milliard d'euros ,vous payez une taxe de 0.1% à l'achat ...sauf si vous revendez ces actions en séance ,ce qui fait que les traders de la défense qui font des aller/retour intraday paient rien et le petit porteur qui spécule sur longue période paie sa taxe ....
    Amitiés Sébastien

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...