Rechercher dans ce blog

dimanche 25 janvier 2015

Benjamin Graham, portefeuille simplifié quantitatif

Benjamin Graham propose une approche très simplifiée qui repose sur la performance d’un portefeuille entier et non sur la sélection d’action individuelle. Elle a 3 vertus la logique, la simplicité et une excellente performance.

Ce qui est nécessaire en premier lieu une méthode d’achat pour acquérir des actions sous-évaluée; deuxièmement un portefeuille avec un nombre d’actions important et finalement une méthode pour vendre.

Avec une telle méthode Benjamin Graham pense pouvoir réaliser le double de la performance du Dow Jones soit 15%.

Graham conseil à l’investisseur, un portefeuille de 30 actions avec un PER en dessous de 10 et un ratio d’endettement de moins de 50%; il conseille de vendre une action dès qu’un gain de 50% soit atteint ou pour les actions qui ne réalisent pas une telle performance, il conseille de les vendre au bout de 2 ans.


Une étude portant sur le S&P500 pour la période 1976 à 2011 à démontrer que cette stratégie continue à surperformé avec une performance annuelle de 17.8% contre 11,05% pour le S&P500.

Durant cette période en moyenne le portefeuille contenait 21 actions et était complètement investi, en 2004 il n’en comptait que une.


Pour cette sélection, le capital minimum est de 30 millions, pour sélectionner un nombre d’actions suffisant et assez bas pour éliminer les nanocaps.

Ticker Mkt Cap € m P/E Gearing % Name
BATEN 40.7 5.05 -13.3 Batenburg Techniek NV
M3V 31.1 7.43 -48.7 Mevis Medical Solutions AG
STAL 75.9 8.68 -38.1 Installux SA
AGFB 347.4 3.03 46.1 Agfa Gevaert NV
SWA 95.2 9.53 45 Schloss Wachenheim AG
JY8 299.7 9.24 7.25 Joyou AG
VLA 231.5 9.34 -6.99 Vianini Lavori SpA
LACR 79.8 8.32 16.9 Lacroix SA
HYDRA 41.6 9.31 -0.12 Hydratec Industries NV
FP 104,532 9.4 29.4 Total SA
BELI 155.4 9.94 8.24 Le Belier SA
FNM 236.8 8.93 5.5 FNM SpA
RM 107.4 6.62 44.3 Reno De Medici SpA
GEA 99.9 7.97 -100.7 Grenobloise d'Electronique et…
ALP 59.8 4.36 -105.2 ADLPartner SA
ML2 42.5 0.83 -46.3 Ming Le Sports AG
SEFER 130.3 0.5 -14.4 Sergeferrari SA
COM 220.5 5.89 -74.1 Constructions Industrielles de…
ALMIC 62.2 8.14 15.1 Microwave Vision SA
GALA 190.8 5.93 6.88 Gala SpA
HAE 100.2 9.26 37.6 Haemato AG
PIC 516.8 8.49 -14.3 Picanol NV
ALGEV 112.8 1.67 -59 Gevelot SA
RE 4,392 6.57 11.9 Colas SA
TLX 6,731 8.87 23.1 Talanx AG
ROLA 352.4 4.79 -2.26 Rolinco NV
US 6,187 6.46 26.8 UnipolSai Assicurazioni SpA
DAN 1,570 8.61 -79 Danieli & C Officine Meccanich…
SES 201.1 9.35 15.9 Sesa SpA
HLE 4,331 9.44 15.7 Hella KGaA Hueck & Co

dimanche 18 janvier 2015

Portefeuille 'valeur' en euro - Agfa


Dernier achat.


Agfa-Gevaert (AGFB) est une société belge issue de la fusion en 1964 entre Agfa (Allemagne) et Gevaert (Belgique).

Agfa est un des leaders mondiaux de la conception, la fabrication et la commercialisation de produits et système d’imagerie.

Agfa compte 3 divisions, le CA est entre parenthèses.

  • Agfa Graphics (52%) propose des solutions de prépresse intégrées pour l’imprimerie, leader mondial de systèmes computer-To-film (de l'ordinateur au film), computer-To plate (de l'ordinateur à la plaque). Agfa Graphics se développe rapidement dans le Jet d’encre industriel son expérience en matière d’imagerie et d’émulsion lui permet de développé un ensemble d’encre de qualité. Agfa a mis au point des encres à faible migration, permettant d’imprimer directement sur des emballages alimentaires. Ces encres à faible migration sont basées sur des formulations chimiques spécifiques, conformes aux directives européennes sur l’impression d’emballage alimentaire. Il s’agit d’une première mondiale qui permettra une nouvelle croissance dans l’industrie alimentaire et pharmaceutique. 
  • Agfa HealthCare (40%) propose aux hôpitaux des systèmes de capture, de traitement et de gestion d’imagerie médicale. Agfa domine également les systèmes informatiques qui couvrent tout le secteur de la santé. 
  • Produits spécialisés (8%) une large gamme de produits film et de solutions technologiques destinées aux professionnelles autres que ceux de l’industrie graphique et médicale telles que pellicules cinématographiques, microfilms et films nécessaires aux essais non destructifs. 
Le chiffre d’affaires est bien réparti géographiquement, 40% en Europe, 35% en Amérique et 25% pour le reste du monde.

De l'argentique au numérique.

Agfa était considéré comme le Kodak européen, mais il a survécu lui, à la transition entre l’argentique et le numérique.

En 2004 Agfa regroupe ses activité photographique et produit optique dans AgfaPhoto GmbH qui fera faillite un an plus tard.

Au cours de cette période, Agfa a connu des pertes sévères, un endettement élevé, des augmentations de capital, des restructurations et a survécu à tous ces aléas.

Avenir.

Les ventes devraient revenir à la croissance durant les prochaines années. Les dépenses sont maîtrisées, les charges de pension en Allemagne sont en diminution (mortalité), la dette est en diminution et n’a plus rien d’excessif, et les pertes cumulées issues du passé constituent un bel avoir fiscal.

Pour une baisse de 10% de l’EUR/USD, Agfa augmente son bénéfice de 5 millions. Agfa bénéficie aussi de la baisse du prix de l’argent, mais d’année en année sa sensibilité au prix de l’argent baisse

Ratios.

Agfa à un F-score de Piotroski de 9, un PE de 4.05, un PB de 0.95, PFCF de 3.79, un EV/EBITDA de 2.57 pour un ROE de 22.6. Le taux net d’endettement est de 46%

Ces ratios sont typiques d’une valeur en retournement, le marché n’a pas encore reconnu qu’Agfa est à nouveau une société d’avenir.



Ventes.

Darmatex (aldar) sort du portefeuille avec une perte de 15,05%.

Nouvelles du portefeuille.

Une bonne partie des valeurs reprises dans le portefeuille bénéfice de la baisse de l’euro et/ou de la baisse du prix du baril de pétrole.

Les chiffres de ventes aux États-Unis de Fiat-Chrysler ont été excellents, la chute des prix à la pompe entraine un regain de ventes des grosses Américaines, pick-up et 4X4. Les usines américaines ne peuvent plus répondre à la demande, les Jeep Renegade et Fiat 500X sont produites dans le sud de l’Italie, ce qui se traduit par l’engagement de 1500 travailleurs.

Selon différents analystes Ferrari qui sera cette année introduite en bourse devrait être valorisée entre 5 et 10 milliards.


Depuis sa création il y a 3 ans et demi le portefeuille a eu une performance de 88,87% soit plus du double de l’indice Euronext 100G 42,53% ou encore une croissance annualisée de 16,2%.

Symbol Shares Cost basis Mkt value Gain % Name
BESI 200 1034 3520 240.43 BE Semiconductor Industries NV
CFEB 25 1025 2129 107.71 Compagnie d'Entreprises CFE SA
EVS 30 1173 833.7 -28.93 EVS Broadcast Equipment SA
FCA 230 1021.2 2412.7 136.26 FIAT CHRYSLER AUTOMOBILES
SIP 20 1160 997.6 -14 SIPEF NV
PIC 60 1117.2 1652.4 47.91 Picanol NV
ALHPC 40 1108 968.8 -12.56 Heurtey Petrochem SA
RES 18 1099.8 2038.5 85.35 Resilux NV
UNI 400 1020 1616 58.43 Unipol Gruppo Finanziario SpA
SLT 30 1050 1311.6 24.91 Schaltbau Holding AG
EXM 130 1111.5 1163.5 4.68 Exmar NV
IRC 900 1620 1584 -2.22 IRCE S.p.A.
LD 350 1925 3237.5 68.18 La Doria SpA
HOLCO 60 1707 2205 29.17 Holland Colours NV
ENG 40 1944 1530 -21.3 Engineering-Ingegneria Informatica SpA
FLOB 25 1777.5 1875.25 5.5 Floridienne SA
BAF 500 1650 1595 -3.33 Balda AG
NN 90 1890 2116.8 12 NN Group NV
LIN 90 1881 2068.2 9.95 Linedata Services SA
SCT 1600 1840 1600 -13.04 Toyota Caetano Portugal SA
HPBK 480 1838.4 2136 16.19 Heliad Equity Partners GmbH & Co KGaA
DANR 110 1815 1471.8 -18.91 Danieli & C Officine Meccaniche S.p.A.
POM 99 1801.8 2373.03 31.7 Compagnie Plastic Omnium SA
RAL 50 1650 1435.5 -13 Rallye SA
GTT 39 1696.5 1885.65 11.15 Gaztransport & Technigaz SA
ARL 50 1630 1688 3.56 Aareal Bank AG
SAF 35 1816.5 1932 6.36 Safran SA
MPI 630 1820.7 1896.3 4.15 MPI SA
TESB 90 1842.3 1889.1 2.54 Tessenderlo Chemie NV
AGFB 880 1892 1900.8 0.47 Agfa-Gevaert NV



1976.8
Cash

mercredi 7 janvier 2015

Portefeuille comportemental, le prochain "paradigme"

  Connaissez-vous le nom des actions que vous possédez?




Cela peut sembler une drôle de question, mais tout simplement connaître le nom des actions que vous possédez c'est déjà prendre le risque d'agir émotionnellement et non  rationnellement, selon C. Thomas Howard l'auteur du livre "Behavioral Portfolio Management" et CEO de Athena Investment Services.

Sa stratégie "sans nom" a été mise en oeuvre dans son fond "Athena Pure Valuation", sur les 12 dernières années le fond a eu un rendement annuel moyen de 25%.

Il explique que la gestion patrimoniale comportementale est le prochain "paradigme".

Dans un processus d'investissement, il faut exclure tout facteur émotionnel et l'investissement doit être limité strictement à quelques critères.

Pratiquement tous les investisseurs prennent des décisions émotionnelles ce qui a comme résultat une distorsion des cours boursiers, l'inefficience des marchés, dès lors comment bâtir un portefeuille en tirant profit de ses distorsions.

"Nous essayons simplement d'identifier les distorsions de prix due à des facteurs comportementaux mesurables et durables".

Ce sont les décisions des foules irrationnelles qui dominent le marché et non les professionnels plus rationnels

Quiconque à fréquenter les marchés boursiers reconnaît que les marchés sont irrationnels.

Robert J. Shiller, qui a remporté le prix Nobel en 2013, a soutenu il y a 30 ans que les facteurs fondamentaux. n'expliquaient que très partiellement les rendements boursiers.

Howart a durant de longues années étudiées le processus d'investissement des gérants de fonds et du grand publique et en a tiré comme conclusion que les décisions d'investissement de la foule sont essentiellement guidées par l'émotion.

La foule est bombardée de nouvelles et le biais de disponibilité fait que ce sont les dernières nouvelles qui prennent le pas dans un processus d'investissement et qu'il n’y a pas de mise en perspective sur le long terme.

Pour Howard il faut exclure du processus d'investissement toutes émotions . Il a défini 5 critères d'achat qu'il faut suivre purement mécaniquement, sans même connaitre le nom des entreprises, et vendre quand l'action ne répond plus à ces critères.

Quels sont ces 5 critères

  • Dividende: Les sociétés qui versent des dividendes disent au marché, "Nous croyons que nous ferons des bénéfices dans un avenir prévisible". Ce qui est un signal fort.
  • PER projette: Les analystes disent nous pensons qu'il aura suffisamment de bénéfices dans le futur pour justifié les cours actuels.
  • Dettes élevées: la plupart des gens pensent que la dette est une mauvaise chose. Mais les banquiers qui ont prêter de l'argent on examiné la société et pense que l'entreprise est suffisamment solide pour assurer le service se sa dette.
  • PS: Le ratio cours sur vente, les ventes sont, sans doute, la rubrique comptable la moins manipulée, c'est également un des meilleurs ratios prévisionnels.
  • Un chiffre d'affaires minimum
Les gens ont tendance à sous-réagir au dividende et au contraire à sur-réagir à l'endettement, cette stratégie d'investissement utilise ses biais comportementaux à son profit.


Le PURE portfolio est composé de 10 titres et Howart vérifie chaque mois que ces 10 titres répondent à ses 5 critères, si un titre ne répond plus à ne fut-ce qu'un critère il le vend et le remplace par un autre.


Seuls 60% des titres battent le marché, les autres ne sont pas des erreurs puisqu'on ne peut pas savoir à l'avance quel sera le rendement d'un titre.



Portefeuille comportemental européen.

Ticker Sales €m Yield % P/E Rolling 1y Gearing % P/S Name
ACCEL 851.4 4.14 10.5 50.3 0.39 Accell NV
TERB 403.9 2.99 11.2 47.6 0.27 Ter Beke NV
LIN 158.9 2.88 9.94 51.7 1.01 Linedata Services SA
SIOE 327.9 2.98 12 31.9 0.67 Sioen Industries NV
CGD 261.9 3.62 11.8 27.4 1.01 Cegid SA
ALRRE 373.6 2.85 8.23 112.4 0.19 Koninklijke Reesink NV
ASC 645.9 6.69 12 31.2 0.62 Ascopiave SpA
TIPI 179.6 4.62 12.2 46.7 0.32 Tipiak SA
IPS 1,665 3.04 9.43 67.1 0.63 Ipsos SA
EM 359 2.91 9.05 59.8 0.4 Emak SpA

vendredi 2 janvier 2015

Médiagrif, mûre pour conquérir le marché de l’oncle Sam.


LA CHRONIQUE MENSUELLE «CANADA TRADE»
par Martin Raymond
Profil d’entreprise :

Mediagrif inc. est un fournisseur de solutions de commerce électronique qui visent à aider ses clients à atteindre leurs objectifs avec efficacité, tout en exploitant la puissance des technologies interactives.
Sa clientèle internationale est constituée d'entreprises du secteur privé et d'organisations du secteur public ainsi que de consommateurs.
La société offre actuellement des solutions de commerce électronique pour les marchés suivants:

De nombreuses entreprises privées et agences gouvernementales bénéficient de ses solutions d’approvisionnement électronique de qualité en améliorant l’efficacité de leur processus d’achats. Elle aide aussi les fournisseurs à remporter davantage d'occasions d'affaires grâce à ses solutions complètes de publication électronique d’appels d’offres.

Elle vous aide à connecter rapidement votre entreprise à votre communauté de partenaires pour échanger vos documents d’affaires (EDI) et synchronisez les informations relatives à vos produits.

Elle permet de rejoindre d'importantes communautés de membres en ligne à travers trois marques québécoises notoires: Jobboom, Réseau Contact et LesPAC. Leur mission est de tisser des liens entre les gens afin de répondre à leurs besoins au cours des différentes étapes de leur vie, notamment en matière d'emploi, de rencontres ainsi que d'achat et de vente de produits et de services.

Afin de satisfaire rapidement les besoins en échanges commerciaux et en approvisionnement, elle met à la disposition de ses clients des outils professionnels d’achat et vente de composants électroniques, pièces et matériel technologique.

Elle permet à ses clients d’améliorer leurs résultats d’affaires grâce à ses solutions automatisées pour l’industrie du marché secondaire de l’automobile, ainsi qu’avec sa place de marché électronique permettant de trouver des pièces rares.

Elle aide à la maximisation du potentiel des entreprises de joaillerie grâce à un réseau d’échange commercial exceptionnel permettant aux professionnels qualifiés d’acheter et de vendre des diamants, des bijoux, des pierres de couleur et plus encore.

Elle aide au développement des entreprises vinicoles avec la plus importante place de marché au monde pour les professionnels du vin et pour les occasions d’échanges commerciaux de partout au monde.

Analysons les fondamentaux de l’entreprise Médiagrif inc.

Premièrement, jetons un regard sur le bilan de l’entreprise au 30 septembre 2014 :

  • Capitalisation boursière : 285 millions$
  • Encaisse : 4.1 millions$
  • Dette à long terme : 28.9 millions$
  • Ratio dette lt / capitaux propres : 0.24
Maintenant. Regardons dans le tableau ci-dessous, les chiffres de rentabilité de la société sur la période 2011-2015.


2011
2012
2013
2014
Moyenne sur 4 ans
2015 (30-9)
Marge nette (%)
17.8
17.7
22.8
19.4
19.4
19.9
Rendement de l’avoir   (%)
13.2
14.3
15.4
11.0
13.5
11.8

Comme le démontre le tableau ci-haut, la marge nette de la société est en hausse, passant de 17.8% à 19.9%.

Le rendement de l’avoir des actionnaires est, pour sa part, en baisse, mais devrait remonter à son sommet de 15.4%, atteint en 2013, d’ici 2 à 3 ans. Une remontée est d’ailleurs en cours cette année, le faisant passer de 11.0% à 11.8% après 6 mois.

Regardons maintenant, via le  tableau suivant, la croissance de l’entreprise sur la période 2011-2015.


2011
2012
2013
2014
TCA  
(4 ans)
2015    (30-9)
Chiffre d’affaires (Millions$)
47
54
61
65
+11.4%

+11.3%
Bénéfice propre par action ($)
0.61
0.69
0.97
0.80
+9.5%
+22.2%


Donc sur la période 2011-2014, le chiffre d’affaires est passé de 47 millions$ à 65 millions$, pour une croissance annualisée de 11.4%.

Pour ce qui est du bénéfice propre par action, il est passé de 0.61$ à 0.80$, pour une croissance annualisée de 9.5%.

Cette année, le chiffre d’affaires et le bénéfice par action sont respectivement en hausse de 11.3% et 22.2%, après 6 mois.

Observons maintenant le tableau suivant qui nous montre ce que le titre a fait en bourse ainsi que sa valorisation sur la période 2011-2015.


2011
2012
2013
2014
TCA    (4 ans)
2015    (30/9)
Cours en bourse ($)
11.70
17.27
18.25
18.27
+16.0%
19.00
B/A ($)
0.61
0.69
0.97
0.80
+9.5%
0.88
Ratio cours/bénéfice
19.2
25.0
18.8
22.8
21.5 moy
21.6


Comme on peut le constater dans le tableau ci-haut, le rendement en bourse a été meilleur que la croissance intrinsèque de la société. Ce qui explique l’augmentation de la valorisation du titre, qui est passé d’un PER de 19.2 à 21.6, augmentant du même coup quelque peu le risque à mon avis personnel.

Jetons maintenant un coup d’œil aux versements de dividende de la société sur la même période ainsi qu’au nombre d’actions en circulation.


2011
2012
2013
2014
Total
2015   (30/9)
Dividende (Millions$)
4.8
4.4
5.0
6.3
20.5
3.2
Rachat (-) ou émission (+) (Millions$)
-1.9
+0.4
+32.2
-0.3
+34.0
-0.2

Comme le démontre le tableau ci-haut, l’entreprise a augmenté son versement de dividende, le faisant passer de 4.8 millions$ à 6.3 millions$ en trois ans.

Du côté des actions en circulation, la société en a augmenté le nombre dans le but d’amasser les fonds nécessaires aux acquisitions réalisées sur la période et totalisant une somme de 139.3 millions$.

Maintenant, analysons le potentiel de rendement du titre pour les prochaines années.

Grille d’analyse du potentiel de rendement sur 4.25 ans

  • Cours du titre au 31 décembre 2014 : 18.03$
  • Taux de croissance du b/a sur 4 ans : +9.5%
  • Ratio cours/bénéfice moyen sur 4 ans : 21.5
  • Mon taux de croissance du b/a anticipé (2017-2019) : +17.0%

b/a 2014
b/a 2015
b/a 2016
b/a 2017
b/a
2018
b/a 2019
Ratio c/b prév.
Cours cible
0.80$
0.89$
1.00$
1.17$
1.37$
1.60$
18.5
29.60$
TC%
+11.3
+12.4
+17.0
+17.0
+17.0



*Les prévisions de croissance pour 2015-2016 sont celles des analystes qui suivent le titre et celles pour 2017-2019 sont les miennes.

Avec un cours cible de 29.60$ sur le titre pour le 31 mars 2019, le rendement annualisé potentiel est de 12.4% auquel, on ajoute un dividende prévisionnel de 2.2% pour un rendement annualisé potentiel de 14.6%.


Conclusion de l'analyse financière et du potentiel de rendement de Mediagrif inc. :


Mediagrif inc. représente une entreprise avec un excellent potentiel de valeur ajoutée pour les années à venir. Son PDG, M.Claude Roy, est un dirigeant hors pair qui a une vision très claire pour la compagnie.

En plus, il détient une part de contrôle très importante avec 21.3% des actions en circulation de l'entreprise. Donc, il est clairement dans le même bateau que les actionnaires et vise comme eux, une plus value de son investissement sur le long terme.

La stratégie de croissance pour Mediagrif inc. passe majoritairement par les acquisitions d'entreprises et à ce niveau, M.Roy a une feuille de route assez impressionnante, entre autres, à titre de PDG du Groupe Logibec informatique, il y a quelques années.
Tout comme, il l’avait fait avec Groupe Logibec informatique, à l’époque, M.Roy vise le marché de l’oncle Sam comme moteur de croissance pour la société. Donc, le marché américain sera sûrement celui où la société fera ses prochaines acquisitions.

À mon avis personnel, Mediagrif inc. représente une société avec un très bon potentiel d'enrichissement à long terme, guidée par un excellent PDG et œuvrant dans un secteur porteur.
Au cours actuel, je serais acheteur du titre, car avec une prévision de croissance réaliste pour les prochaines années, mon potentiel de rendement annualisé sur le titre est de l'ordre de 14.6% (dividende inclus).

Le titre de Mediagrif inc. fait partie de la liste de suivi de mon portefeuille modèle MCA Partenaires canadien.

Martin Raymond


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...