Rechercher dans ce blog

jeudi 7 décembre 2017

Gaztransport & Technigaz (GTT): Le champion du gaz liquéfié.

GTT est une société d’ingénierie française spécialisée dans la conception de systèmes de confinement à membranes cryogéniques pour le transport par bateaux et le stockage sur terre et en mer du GNL. 
 Cette ancienne filiale de Total et de GDF-Suez a été introduite en bourse en février 2014, GDF-Suez en reste l’actionnaire le plus important avec 40%.
    GTT dispose de barrière à l’entrée importante, il est leader dans son secteur avec 90% des commandes de nouveaux méthaniers. Cette situation de quasi-monopole, lui permet d’imposer ses prix.
 GTT c'est également une part de 23% du stockage terrestre du gaz et les enveloppes cryogéniques des réservoirs pour bateaux utilisant le gaz comme mode de propulsion, nouveaux bateaux et conversion des moteurs de bateaux du fioul lourd au gaz, cette nouvelle activité ne prendra son essor que quand les prix de l'énergie seront plus élevé.
 Contrairement au charbon et au pétrole, le gaz est une énergie fossile en croissance. La demande est importante pour le LNG, la croissance estimée par année est de 5,7% pour les 10 prochaines années. Le gaz est l’énergie fossile la moins polluante.
 L’entrée en service de terminaux de liquéfaction de gaz aux États-Unis en 2016 pour l’exportation de GNL accroîtra la demande de transport par méthanier.
 De nouveaux progrès  permettra encore de diminuer de 20% le taux d’évaporation du GNL; ce qui va engendrer de nouvelles économies pour les armateurs et les affréteurs.
 Dans la transition énergétique, le GNL a un rôle considérable à jouer. Le transport maritime au GNL serait une solution bien plus propre pour notre planète.
GTT est prêts à prendre la vague du GNL carburant quand elle va apparaître, dès lors que les prix du pétrole seront plus élevés.
  GTT s’attaque également aux navires multigaz, GTT a obtenu 5 accords auprès d’organisme certificateur, pour le transport de différentes sortes de gaz cryogéniques dans leur état liquide: l'éthane, l'éthylène, le propane, le butane et le propylène.
 GTT évolue sur des marchés dont les fondamentaux de long terme restent favorables. La demande de gaz au niveau mondial progresse en moyenne de 5,5% par an et devrait atteindre 25% du mix énergétique en 2040. 
Le gaz est l’énergie fossile la plus abondante et la plus propre.
 L’apparition de nouvelles sources d’approvisionnement favorise le transport du GNL au travers de routes plus nombreuses et plus longues, ce qui soutient la demande de méthaniers et de plateformes GNL.
 GTT encaisse des redevances lors de la commande, à la mise en chantier, durant le chantier et à la livraison.

  Pour mieux comprendre l'activité de GTT, regardez l'Interview du PDG de GTT, Philippe Berterottière

Résultats 2017

Comme prévu les résultats s'érodent
  • Le chiffre d'affaires s'érode de 2,3% à 116,2 Mio, pâtissant du repli des redevances -3,9%, les revenus des services sont en forte augmentation +35,6%.
  • Résultat opérationnel (EBIT) en recul de 2,7% à 138 353 Mio
  •  Le bénéfice net
  • recule de 3% à 116,2 Mio . La marge nette est de 50,2% contre 50,6%. Le résultat net est affecté par une dotation aux provisions pour risque fiscal d'un montant de 15,2 millions sans cette dotation, le résultat net serait en hausse de +9,7% avec une marge de 56,8%.
  • La trésorerie est en hausse de +27,7% à 99,89 Mio.
  • Le résultat net par action de 3,14€ baisse de 3,1%.
  • Dividende proposé de 2,66 euros par action
  • Contrôle strict des coûts opérationnels, les coûts externes ont été réduits de 17% et les frais de personnel de 5%.

L'année a été marquée par un rebond des commandes, 21 navires contre 5 en 2016. GTT a également été retenu pour équipé 9 porte-conteneurs propulsés au GNL.
"L'année 2017 a non seulement été marquée par un net rebond des commandes de méthaniers et l'essor des FSRU (unités de stockage et de regazéification flottantes), confirmant ainsi notre vision des besoins du marché, mais aussi par notre entrée sur le marché en devenir du GNL carburant", souligne Philippe Berterottière le PDG.

2018 et prévisions

Pour 2018, GTT prévoit un chiffre d'affaires en hausse, dans une fourchette de 235 à 250 millions d'euros et un EBITDA dans une fourchette de 145 à 155 millions d'euros. Le dividende 2018 sera d'un montant au moins équivalent à celui des trois dernières années.GTT annonce par ailleurs avoir reçu plusieurs commandes début 2018, portant sur l'équipement de trois méthaniers et d'un navire avitailleur.

Commandes 2018

  • 3 méthaniers
  • 1 navire de soutage
 Estimation de commandes à 10 ans 
  • Méthaniers / éthaniers 235-240
  • FSRU 30-40
  • FLNG 5-10
  • Réservoirs terrestres 5-10

 La demande des 5 premiers importateurs de LNG a augmenté de 13%.
Depuis le mois de mai, les prix sont en hausse.
 GTT poursuit ses efforts de développement en présentant de nouvelles technologies y compris pour des domaines connexes tels le GPL et les réservoirs de stockage marins gravitaires.
 Le marché est encore attentiste, le bas niveau du prix du GNL pourrait cependant favoriser des décisions d'investissement pour faire face au rebond de la demande anticipée d'ici 2022.
Au moins cher est le GNL au plus il sera utilisé et au plus il sera transporté.

 Le nombre de nouvelles commandes peut faire l'objet de fortes variations d'un trimestre, d'une année à l'autre.
 La demande de LNG croit plus vite que l'offre, 5,5% contre 6%, ce qui entraîne une hausse des prix du transport .
De nouveaux terminaux de liquéfaction sont en cours de développement.
50 à 60 nouveaux LNGC sont nécessaires pour faire face à l'augmentation de l'offre à l'horizon 2020.

 Le point bas a été atteint en 2016 tant au niveau du prix du transport qu'en termes de commande, les prix sont à la hausse.
 Le portefeuille de plus de 900 brevets continue de s'étoffer.
 Les coûts fixes sont bien maîtrisés.
 Le bas de cycle a été atteint, pour GTT, toute nouvelle commande sera considérée comme une bonne nouvelle.
Rappelons que la croissance de l'utilisation de gaz est de 5% par an, les besoins de transport maritime de GNL vont croissant et que nous nous dirigeons vers une pénurie de méthaniers.

 La société leader dans son domaine reste solide, n'a aucune dette, et est très rentable avec une trésorerie nette de 99,78 millions .
 Le Per prévisionnel est de 18,0 pour un ROE exeptionnel de 98,5%,  GTT n'a aucune dette, le F-score de Piotroski est de 7, le dividende de plus de 4,75% nous permet de patienter durant cette période de transition.

Le GNL comme carburant. 

GTT a été choisi par l'armateur CMA CGM pour équiper neuf super porte-conteneurs à propulsion au GNL, de réservoir cryogénique conçu par GTT, pour une mise en service entre la fin 2019 et 2020. C'est la première fois, que le GNL, beaucoup moins polluant que le fuel est utilisé pour des navires de cette taille capable de transporter 22 000 conteneurs contre 21 000 pour les plus grands en service.

  L'utilisation du GNL comme carburant devient enfin une réalité après un développement beaucoup plus lent que prévu. GTT se positionne, ainsi comme l'acteur majeur de la technologie à membrane cryogénique pour les navires à propulsion au GNL.
 Les armateurs équiperont leurs nouveaux navires avec une propulsion au GNL, et dans une moindre mesure ils convertiront au GNL leurs navires existant.
Pour répondre aux normes d'émission plus strictes de plus en plus de navires seront propulsé par GNL.
« Entre 300 et 1.000 navires par an sont susceptibles de se tourner vers notre technologie à terme », estime Philippe Berterottière. 
La prise de participation dans Ascenz et l'accord de coopération avec Wärtsilä visent à renforcer GTT dans les services et dans  le développement du GNL carburant.

Dernières nouvelles:

  • Le nouveau navire de croisière luxueux brise glace de Ponant, propulsé au gaz sera équipé de réservoir de 4500 m3 conçus par GTT.
  • Acquisition de 75% du capital d’Ascenz, spécialisé dans le "smart shipping" qui conçoit des systèmes de reporting opérationnel et d’optimisation de la performance des navires. Destinée aux armateurs, l’offre d’Ascenz leur permet de réaliser des économies significatives de carburant et de répondre aux exigences des normes environnementales. Cette opération permet de se renforcer dans les services et dans le développement du GNL carburant.
  • Accord de coopération entre WÄRTSILÄ et GTT afin de créer une solution intégrée dédiée aux navires propulsés au gaz, équipés de cuves GNL et de systèmes permettant l'alimentation des moteurs au gaz.
  • GTT remporte le marché pour équiper les réservoirs de 9 porte-conteneurs géants propulsés au GNL, commandé par CMA CGM au chantier naval chinois Hudong-Zhonghua.
  • GTT décroche 4 nouvelles commandes du chinois Hudong Zhonghua Shipbuilding construit pour le Japonais Mitsui pour équiper quatre méthaniers qui seront équipés de la technologie la plus récente "NO96-L03+". Le premier sera livré fin 2019.
  • Nouvelle commande de Samsung Heavy Industries pour équiper un un 4è FLNG
  • GTT enregistre une nouvelle commande de Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering (DSME) pour l’équipement de 2 nouveaux méthaniers  avec la  membranes NO96 de confinement cryogénique.
  • GTT enregistre une commande, pour livraison en 2019, de SHI Samsung Heavy Industries pour équiper un méthanier avec sa nouvelle membranes Mark V qui réduit le taux d'évaporation de GNL de 0,07% par jour.
  • Accord de licence avec l'américain Matrix PDM Engineering pour construire des réservoirs de stockage terrestres de GNL, de GPL et d'autres gaz liquéfiés.
  • GTT, menbre fondateur DE SEA\LNG, cette organisation vise à promouvoir l’utilisation du gaz naturel liquéfié (GNL) comme carburant marin.
  • GTT et la société Endel réaffirment leur coopération dans le domaine du GNL comme carburant marin.

Grille d’analyse des états financiers de l’entreprise : GAZTRANS.TECHN.
FIN DE L’EXERCICE FINANCIER : 31-décembre
L’entreprise n’étant cotée que depuis février 2013 tous les multiples n’ont pas pu être calculés.  
Période TTM 2016 2015 2014 2013 2012 TCA
Chiffre d’affaires 230018 235552 226458 226760 217634 89486 27.4%
Bénéfice par action 3.25 3.23 3.16 3.11 3.21 1.07 31.8%
Flux de trésorerie libre 115333 89989 114742 106079 118261 32912 28.6%
EBITDA 136324 137243 136933 137453 135596 40366 35.8%
Dette nette -84130 -80910 -84480 -62476 -87180 -72737 2.7%
Cours en bourse 33.97 38.47 33.07 38.55 -0.1%
Capitalisation boursière 1258558 1424700 1225771 1429181 -0.2%
Valeur d'entreprise 1174428 1343790 1141291 1366705 -0.8%
RATIOS MOY
Ratio cours / bénéfice 10.45 11.91 10.47 12.40 11.59
Ratio cours / val cptable 9.43 11.85 12.17 18.86 14.29
Ratio cours / Ventes 5.47 6.05 5.41 6.30 5.92
Ratio cours / FCF 10.91 15.83 10.68 13.47 13.33
VE/EBITDA 8.61 9.79 8.33 9.94 9.36
Marge nette 52.4% 50.8% 51.8% 50.9% 54.6% 44.2% 50.5%
Rendement des fonds propres (ROE) 90.28% 99.62% 116.43% 152.24% 136.87% 67.43% 114.5%
Retour sur capitaux investis (ROIC) 233.66% 297.57% 691.94% 828.90% -26846.74% -243.00% -5054.3%
Ratio dette nette / capitaux propres -63.1% -67.3% -83.9% -82.5% -100.5% -123.9% -91.6%
Dette nette / EBITDA -0.62 -0.59 -0.62 -0.45 -0.64 -1.80 -0.82
Ratio de liquidité générale 2.47 2.03 1.55 1.48 1.53 1.60 1.64
ratio de liquidité réduite 2.47 2.03 1.55 1.48 1.53 1.60 1.64
 
Grille d’analyse du potentiel de rendement  sur  :
3.87
ans
Cours au 18/02/2017 56.3
Taux de croissance moyen du b/a 11.37%
Ratio cours bénéfice moyen 11.6
Mon taux de croissance du b/a anticipé (an+3 à an+5) : 15%
 
b/a au 12/2016 b/a 12/2017 b/a 12/2018 b/a 12/2019 b/a 12/2020 b/a 12/2021 Ratio c/b prévisionnel Cours cible / rendement annualisé potentiel 
3.23 3.14 3.30 3.80 4.36 5.02 18.00 91.00
TC -2.8% 5.1% 15.0% 15.0% 15.0% 13.2%

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...